AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


 

Partagez | .
 

 les codes pr ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pearl B. angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS
AWARDS :
✔ AGE : 999
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 01/01/01
✔ APPARTEMENT : 999
✔ CUPIDON : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ SURNOMS : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ CHOSES A FAIRE : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ CITATION : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
© CRÉDITS : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
★ AVATAR : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
Ҩ PSEUDO : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ MESSAGES : 78
✔ AGE : 17
✔ INSCRIPTION : 08/10/2012
✔ PAYS : frangique
AND MORE
Feuille de personnage
jlkjmljkjm:
MessageSujet: les codes pr ici   Mer 4 Sep - 11:15

ELLA VALENTINE MARINES
featuring ⊱ Leighton Meester

+ prénom ⊱ Ella et Valentine. Les gens m'appelaient souvent Valentine quand j'étais jeune mais dans l’adolescence, j'ai changée pour prendre le prénom de ma mère et ainsi devenir Ella.
+ noms ⊱ Marines, des origines françaises.
+ née ⊱ 10.01.1986
+ à ⊱ Marseille
+ nationalité ⊱ Française et espagnole.
+ sexualité ⊱ Hétéro
+ cupidon ⊱ Fiancée
+ métier(s) ⊱ UC
+ études(s) ⊱ UC
+ caractère ⊱ Ce que j’aime montrer aux autres ⊱ Les gens me voient comme une jeune femme stable mais qui cache tellement. L’on me pense surtout trop enfantine. J’ai tendance à rêver un peu trop et me montrer un peu folle. Ne soyez pas surpris sur je saute en pleine rue avec un cri de joie. C’est comme ça que je suis. Une pile électrique pleine de folie. Les gens savent pourtant que je souffre au fond d’une perte du passé. Ils ont tendances à souvent tenter de voir comment je vais. J’ai assisté à la mort de ma mère. Une mort accidentelle qui m’a pourtant marquée. Ils se rendent bien compte que cela marque. Ils me voient aussi comme une artiste ce qui est vrai et j’admets que j’aime toujours à tout. Avant Rebelle, ils ont parfois peur de me contrarier et ils ont raisons car je suis une rancunière qui montre très vite sur ses grands chevaux. Je suis une romantique mais à petite dose cependant. Je suis aussi une maman parfaite qui tuerait pour son enfant et ça se voit. Je m’inquiète bien trop pour elle.
Ce que je ne montre pas ⊱ Je ne montre pas une grande fragilité. Une fragilité que les gens ne voient pas toujours. Un constant besoin d’affection car je n’en ai plus vraiment eue depuis la mort de maman. Aidrian et Juliette le comble sans trop de soucis. J’ai besoin qu’on ne s’inquiète par pour moi. Je n’aime pas la pitié ou même les petits sourires qui cachent qu’on s’inquiète pour toi. Je suis une femme qui ne veut pas qu’on lui porte trop d’intérêt. Je veux bêtement vivre ma vie sans me retourner à me soucier d’avoir gâché un bout. Je suis une artiste qui manque parfois de confiance en elle. Surtout au point de vue physique. Je n’aime pas spécialement mon corps et pourtant je sais que je n’en ai pas de raisons.
Ce que j'aime porter ⊱ J’aime beaucoup le côté hippie chic. Un côté fleurie mais pas trop carré. Je ne m’habille pas souvent comme tout le monde. J’aime avoir mon propre style et mes couleurs. Je ne sors jamais négligée cependant. C’est hors de question pour moi en fait. J’aime que l’on me voie : bien habillée. J’aime aussi le côté sexy du vestimentaire de la femme mais disons que je n’aime pas les regards pervers des inconnus donc je fais toujours gaffe à ne pas provoquer. J’aime beaucoup les talons et les robes. Il m’arrive de porter des slims aussi mais toujours accompagné d’une blouse large. Je ne suis pas adepte des débardeurs moulants. Je dors toujours en sous-vêtements et rien d’autres.
Ce que j'ai comme habitude ⊱ Je m’occupe surtout quotidiennement de la boulangerie, de ma fille et de mon fiancé. Ma vie n’est qu’à eux trois. Je ne fais rien d’autres si ce n’est du shopping et mes plaisirs quotidien. J’aime être libre par moment et me balader seule mais je me sens toujours coupables de ne pas être avec ma famille. Ils me tiennent à cœur. J’aime passer du temps avec mes amis et jouer un peu de musique aussi.
♥️ love ⊱ les légumes, les animaux, les trucs au chocolat, les passionnés, les livres, les fleurs, les hippys, la musique rétro, les calins, les peluches, les films à l'eau de rose, le jus de fruit, le bracelet et le pendentif de maman, sa guitare, ma fille, mon fiancé (non Surprised), les calins, les bisous, ouais ouais. Je suis un bisounours sur patte.

☠️ hate ⊱ la viande, qu'on l'ennuie au réveil, les réveils trop brusque, les rumeurs, qu'on parle d'elle, qu'on la critique, qu'on la cherche un peu trop, les gens curieux, les pizzas trop épicée, les nems au soja, le mensonge, les acrobaties trop risquée, les arabes, ils me font peur même si je ne suis pas contre eux mais leur regard me glace le sang.
+ qu'aimes-tu faire chez toi ⊱ Ici, ta réponse en 5 lignes et si tu les dépasses c'est encore mieux. Courage, elles ne sont pas vraiment difficile. Elles nous permettent de mieux connaitre ton personnage en restant dans la thématique du contexte. Si tu prends des exemples de son passé ou n'importe et bien cela va assez rapidement. Les réponses peuvent comporter des "souvenirs", des sauts de lignes, enfin si tu veux faire complet.

+ toi et la colocation ⊱ Ici, ta réponse en 5 lignes.

+ aimes-tu tes voisins en général ⊱ Ici, ta réponse en 5 lignes.

+ es-tu le voisin idéal ⊱ Ici, ta réponse en 5 lignes.

+ que penses-tu de l'absence d'ascenseur ⊱ Ici, ta réponse en 5 lignes.

+ tu vis ici depuis combien de temps ⊱ Ici, ta réponse en 5 lignes.
+ pseudo sur le net ⊱ ici + prénom ⊱ ici + parles un peu de toi ⊱ ici + tu viens d’où ⊱ ici + ton âge ⊱ ici + prénom ⊱ ici + comment tu nous as trouvés ⊱ ici + groupe ⊱ Ici le groupe de ton personnage + mot de passe du forum ⊱ ici, il se trouve dans le règlement. + tu es flood, jeux ou cb ⊱ ici + ta fourchette rp ⊱ tu fais à peu prés combien de mots/lignes. + aimes-tu les fous ⊱ ici + que penses-tu des bananes ⊱ ici + ton pêché mignon ⊱ ici + si je te dis pika, tu dis ? ⊱ ici

Code:
[b]+ [color=#ed216c]AVATAR[/color][/b] [i]- [/i]pseudo


C'est l'histoire de ma vie, le cycle éternel
❝ And she'll tease you, she'll unease you, All the better just to please you, She's precautious, and she knows just, What it takes to make a pro blush, She got Greta Garbo's standard size. She's got Bette Davis eyes. ❞



⊱ CHAPITRE 1
La vie n’est que souvenir de perte. En ces moments dramatiques, je ne pouvais que penser à ma propre perte. C’était il y a un bon nombre d’années. Je n’étais qu’une enfant. Je fermais les yeux, alors que j’étais allongée sur le canapé. Je tenais un ourson de Juliette dans les bras, je pensais. Etre mère ne donnait souvent envie de penser à la nôtre. C’est plus fort que nous. Nous voulons juste un modèle. Nous avons besoin d’une attache. Un point d’ancrage sur cette douce terre. Garder les pieds sur terre. Ce n’est pas vraiment facile. Je me souvenais encore de son visage tellement fin. Ses traits. Son grain de beauté au-dessous de la joue. Son sourire. Ses longs cheveux. Son regard tellement touchant alors qu’elle clignait parfois lentement des yeux. Son parfum. Oui, je m’en souvenais. Ce parfum mélangeant la rose et le fruit. Un doux mélange que je n’avais jamais retrouvé depuis. Sa façon de passer une main dans mes cheveux. J’y pensais comme si c’était hier. Ces moments uniques que nous ne passions qu’avec une mère et là, je me laissais voyager. Revenant à mes souvenirs d’enfants et me rappelant alors ce jour tellement important. Revivant un peu la scène dans mon esprit. « Maman, un jour, je jouerais de la guitare comme toi ? », demandais-je à ma maman. Cette femme de ses longs cheveux châtains qui ressemblaient à ceux d’une princesse à mes yeux. Elle avait tellement de classe. Son sourire toujours bien grand ouvert qui laissait entrer le bonheur sur les visages voisins. Quand on voyait maman, on savait que la vie allait être simple. Elle jouait un vieux tube tous les jours. Bette Davis Eyes, une chanson qui avait bercée mon enfant. Elle me voyait tout le temps dans cette chanson. Ce surnom qu’elle m’avait donné : Bette. Personne sauf elle et moi ne comprenions. « Un jour, Valentine ! », me disait-elle en souriant. « Tu m’apprends ? », je n’avais même pas encore dix ans et je ne savais même pas encore lacer mes chaussures sans un peu d’aides pour faire la boucle du lapin qui rentre dans son terrier. C’est triste ? Non. C’est ainsi. Je n’étais qu’une enfant. « Approches ! », elle me mettait sur ses genoux et je posais les mains sur sa guitare. Elle était tellement belle. J’adorais cette guitare. Elle y avait gravée son nom derrière. Elle me disait toujours que c’était quand elle était adolescente. Elle ne laissait jamais quoiqu’onques jouer avec. En fait, c’était même rare qu’elle ne joue avec. Elle me souriait et menant mes mains vers les câbles tendues et fronçant les sourcils. « Tu connais la chanson, non ? », demandait-elle en riant légèrement. « Oui, attends. », de mon petit minois d’enfant, je posais une main sur sa bouche en me mettant à réfléchir alors. Je posais mon autre main sur la bouche en cherchant les paroles de cette chanson qu’elle n’arrêtait pas de me chanter depuis… ma présence dans son ventre. « Her hair is harlow gold… », Elle souriait en m’invitant du regard à continuer. « Euh… Her lips sweet surprise ? », demandais-je un peu perdu. Et elle riait en hochant la tête. Je continuais de chercher les paroles. Bout par bout et nous la chantions à deux. Je chantais mal enfin je n’avais jamais réellement chantée avant, c’était la première fois. Je m’amusai surtout et je la regardais jouer sur sa guitare. C’était un souvenir tellement important pour moi. La première fois que j’avais chantée pour du vrai avec elle. Depuis sa mort, le chant était encore ancré en moi. J’avais pris des cours depuis mes 12 ans dans le solfège. Je rouvris les yeux en me redressant et posant l’ourson plus loin avant de me lever et prendre ma guitare. Je la retournais en passant mon doigt sur la gravure du nom de maman. Elle était la mienne. Je fermais les yeux en jouant doucement cette chanson qui était tellement importante pour moi. J’avais beaucoup chantée à l’époque du lycée. J’avais même un groupe de rock ce qui était trop « rebelle » d’après mon père mais dans le fond, je ne faisais ça que pour l’ennuyer. J’avais 17 ans, un look de rebelle et des chansons de rebelles. Je n’étais pourtant en rien comme le look l’indiquait. J’étais enfin moi-même. Une jeune boulangère végétarienne qui raffole des pâtisseries mais qui adore encore plus les préparer. Je me souviendrais toujours de mon dernier passage sur scéne ou je chantais. C’était 3 jours avant de quitter la maison de mes parents. J’étais à fond dans la chanson. Je ne voulais que chanter. Que ça. Je ne voulais rien d’autres. Le monde n’existait pas. J’étais là à regarder mon petit copain à l’époque, Aidrian. Mon sourire s’éclaircissait comme toujours. En y pensant, je relevais mon regard vers notre photo de familles sur la cheminée. C’était un beau jour ensoleillé. On avait simplement décidé de se rendre tous les 3 à la plage. Une photo ou nous nous adonnions au jeu de qui ferait la pire des grimaces. Un souvenir qui me fit sourire. Les larmes aux yeux aussi. Tellement nostalgique en ce moment des moments ou tout allait bien. Je soupirais doucement en laissant une fine larme s’échapper de mes paupières avant de me lever soudainement. Je remettais ma blouse correctement en passant une main sur mon ventre légèrement bombé, je mangeais trop voyez-vous. Je vidais les placards en ce moment. Je reposais alors ma guitare correctement à sa place en me rendant à la cuisine. J’allumais le poste ipod pour laisser diffuser une musique calme alors que j’allais vers le frigo. Je prenais le petit cupcake que j’avais ramené de la boulangerie dans la journée. Il était aux alentours de 18 heures, Aidrian allait rentrer et Juliette se trouvait chez sa meilleure amie. Je soupirais doucement en prenant la pâtisserie et croquant une bouchée alors que j’attrapais la botte de carotte dans le fond du frigo et quelques autres légumes ainsi que des fruits de mers. Une fois que tout était sur le plan de travail, je me mettais en action pour le diner. Une paella. Rien que ça. J’épluchais et je coupais sagement alors que j’entendis soudainement la porte s’ouvrir. Je sursautais doucement. Elle ne se reclapait pas vraiment mais j’étais tellement concentrée, je me croyais seule. Les contacts avec mon fiancé étaient de plus en plus difficiles surtout par ce que je n’étais pas dans la forme des plus olympiques et son boulot aussi. Après la mère de la femme du sheriff et ensuite l’arrestation de celui-ci, je paniquais. Peut-être sans raison mais j’étais terrorisée. J’en tremblais rien qu’en y pensant mais bien sûr ce n’était pas tout. Je tentais de ne rien dire, ne pas montrer que je savais qu’il était entré surtout qu’il entrait aussi dans la cuisine en venant se placer derrière moi. Et je paniquais… soudainement. Je n’avais pas peur de lui mais j’avais peur de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pearldro.forumgratuit.be http://pearldro.forumgratuit.be
Pearl B. angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS
AWARDS :
✔ AGE : 999
✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 01/01/01
✔ APPARTEMENT : 999
✔ CUPIDON : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ SURNOMS : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ CHOSES A FAIRE : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ CITATION : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
© CRÉDITS : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
★ AVATAR : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
Ҩ PSEUDO : nisi nihil nisi nihil nisi nihil
✔ MESSAGES : 78
✔ AGE : 17
✔ INSCRIPTION : 08/10/2012
✔ PAYS : frangique
AND MORE
Feuille de personnage
jlkjmljkjm:
MessageSujet: Re: les codes pr ici   Mer 4 Sep - 11:15

LOS VECINOS
THE CONTEXT

Il y a plusieurs raisons qui m’amènent ici, le travail ? L’argent ? L’amour ? Tellement de choses. Mais j’aime aussi découvrir le monde. J’avais à peine mis les pieds au sol Espagnol que je baignais déjà dans les traditions avec les troubadours et les chevaliers dans une ambiance poétique et romantique à la fois alors que les amoureux s’échangeaient livres et roses tandis que l'homme devait offrir celle-ci à sa dulcinée contre un peu de culture littéraire. Je ne comprenais pas trop mais je finis par le savoir grâce à cette vielle villageoise qui vendait ses roses au bord d’une fontaine. C’était magique dès l’arrivé et l’ambiance me donnait déjà envie de rester tandis que je tardais même à vouloir rejoindre mon appartement… Je n’avais cependant pas le choix avec mes bagages à la main tandis que des jeunes hommes me proposaient des roses sans même me connaitre et que certaines jeunes femmes leur lançaient des livres sur la tête du haut de leur balcon. Oui, de quoi couper au romantisme, les goujats. Ils m’offraient leur rose devant leurs vraies prétendantes, j'avais envie de leur lancer des livres aussi. Je peux vous dire que cela n’était pas comparable à la Saint-Valentin… c’était totalement merveilleux. Je finissais tout de même devant tout ce folklore à rejoindre cette résidence en m’arrêtant devant et posant ma valise. Contemplant son espace et les escaliers extérieurs menant aux diverses portes de nos habitants. Je l'adorais simplement même son allure citadine et moderne à la fois. « Me voilà, mon chez moi ! », m’exclamais-je alors que je voyais un groupe de jeunes personnes me devancer pour aller chez eux. Mes futurs voisins ? Ou peut-être même mon colocataire ? Mon grand sourire s’affichait alors qu’un de la troupe venait m’accoster pour me proposer de porter mes bagages ce que je trouvais agréable. Partout où j’étais allée, on ne m’avait jamais fait ce genre de proposition et pourtant je vous assure que j’ai beaucoup voyagé mais ici, les gens semblent différents. L’entraide est vaillante et combat tous l’égoïsme de ce monde. Surement par ce que c’est une ville authentique et historique néanmoins surtout accueillante.

Cette ville était magique et durant les mois ou je m’accoutumais à ses traditions, j’en devenais de plus en plus amoureuses mais il y a une chose qui vainquait toute la magie de Barcelone pour remplir ma vie de rire, de pleurs et de joies. Je me souviens encore quand mon voisin de palier était nu devant ma porte alors que je lui ouvrais avec mon pyjama à petit cœur sacrement sexy qui entre nous… tue totalement l’amour. Mais encore la cuite que j’avais prise à l’anniversaire du locataire de l’appartement 1A.2 qui fêtait ses 20 ans alors que j’avais finie endormie à la laverie avec le chiot d’une autre locataire. J’ai des millions de souvenirs comme ma fatigue qui m’avait endormie aux boites à lettres alors que j’avais enchainée 3 crémaillères pour une même semaine en plus de mon boulot bien trop fatiguant à mon gout. Tout ça en à peine 2 mois avant d’arriver à la période de juin qui m’avait émerveillée avec les millions de soirées et festivals de la ville. C’était magique et le port des masques mais aussi les feux dans lesquels j’avais fait bruler mon billet de retour tandis que mon ex me l’avait envoyé deux semaines après mon arrivé ainsi que de nombreux souvenirs que je voulais oublier et même ce pyjama à petit pois car sérieusement ? Je ne pourrais jamais retirer l’image de cette nuit. Les amis que je me faisais dans cette résidence étaient tous uniques dans leur genre. Des gens merveilleux et surtout toujours là pour moi. Le besoin de farine ? Ils étaient là ou parfois… ils me claquaient la porte au nez ou n’en avait pas cependant même ça, c’était totalement inoubliable car ça m’amusait en quelques sortes même si au début, pas du tout. J’ai dû refaire ce pauvre nez des millions de fois devant ma glace. Je ne compte pas le nombre de porte qu’il se prenait surtout quand j’allais frapper chez le voisin pour qu’il baisse le son de la musique. J’adore le métal mais ça fait vibrer mes murs.

Les mois étaient passés et là, je suis en novembre après avoir vu le Barcelone estivale, je voulais voir ce que m’annonçait l’hiver. Je n’en revenais pas que nous n’avions pas la croyance du père noël en Espagne. Comment pouvaient rêver les enfants sans lui ? Ils avaient tout simplement les rois mages. Ici ? Nous ne fêtons pas spécialement noël sauf autour d’un repas le 24 décembre pourtant je voulais déjà mettre mon sapin et tout pour mon premier noël dans mon appartement mais je voulais respecter les traditions Barcelonaises en même temps. A Barcelone, j’attendais donc le 5 et 6 janvier comme l’on me l’avait renseignés pour emballer mes cadeaux. « Cabalgada dels los Reis Mags » ce qui était définitivement plus long que « noël » à vrai dire mais pourtant c’était tellement plus poétique à mon oreille. Puis je dois vous dire un secret : j’attends particulièrement le jour de la nouvelle année pour porter ce masque que vient de m’offrir ma colocataire ! Une masque de couleurs festives avec de magnifiques plumes et sertis de paillettes. L’on pourrait presque le comparer à ceux de Venise tellement il est magnifique dans sa boite de velours pour le conserver au chaud avant le jour-j. Je pourrais m’y balader pendant les festivités et danses tout en profitant de cette nouvelle année qui s’annonce. N’est-ce pas magique ? Fêter le nouvel an en compagnie des gens extraordinaires qui vivent avec vous dans cet résidence située face aux magnifiques plages de Barcelone !

Alors toi aussi, tu viens vivre à Barcelone ? Ou peut-être même que tu y vis déjà ? Tu veux réellement connaitre mon quotidien dingue et magique à la fois ? Emménages dans notre résidence, notre maison et deviens notre voisin ou nos colocataires. Tu ne le regretteras pas car entre nous… comment regretter la vie fantastique qui nous attends lorsque tu te retrouveras peut-être nu devant ma porte ? Peut-être même que tu me retrouverais nue devant ta porte à toi ? Ou endormie avec une gueule de bois prés de ta boite au lettre ? Sérieusement… ne t’amuserais-tu pas parmi nous ? Ne ferais-tu pas de ta vie : des souvenirs par milliers qui resteront toujours et à jamais gravés dans ta mémoire.




© los vecinos ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pearldro.forumgratuit.be http://pearldro.forumgratuit.be
 

les codes pr ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sites pour les codes CUP
» [résolu]Mélange de codes ?
» manuel de code e-anim
» Vidéos - générateur de code pour vidéo et player
» S. Demande de mise en page - Site du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Learldro :: La mairie ⊱ L'info-tourisme de Fairhope :: Votre 1er forum-